De rien du tout

« Elle » pour Loser.

Non, je ne vais pas parler du magazine ELLE. Non, je ne vais pas parler de Glee et leur revendication de la loser attitude. Je vais parler de moi, encore (parce que je suis narcissique, il faut croire), et de ce que je pense de moi (grosso modo). « Elle », c’est moi, et j’ai  l’impression d’être une loseuse. Souvent.

Voilà, tout est dit dans ce gif. Je sais que tu es bilingue donc je ne vais pas traduire ce qui est écrit. Et puis même si tu n’es pas bilingue, tu as compris le message. Je souffre d’un énorme manque de confiance, je me dénigre la plupart du temps et j’ai l’habitude de me détester profondément à 93%. Et je pense que le pire est que j’en ai conscience mais je ne sais pas comment régler ça. Et je m’enfonce un peu plus à chaque fois que je me fais la remarque, ou qu’on me le dit. J’ai l’impression de me plaindre à nouveau. Nous sommes bien loin des débuts de Screugneugneu, où je voulais essayer d’être drôle et vraie. Mais je suis bien trop perturbée en ce moment pour être drôle.

Pourquoi je me dénigre ? Je pense que c’est parce que j’ai réellement souffert de ma morphologie. Trop petite, un peu ronde, des seins difformes, des pieds bizarres et des genoux cagneux. C’est comme ça que je me vois dans un miroir, depuis que j’ai 13 ans. Ça va faire sept ans que je trouve mon corps bizarre. J’ai commencé à faire une fixette dessus après avoir « perdu » un ami (il est pas mort, il a juste arrêté de me parler), c’était un peu le seul truc (mon corps) que je pouvais gérer. Je l’ai mal fait, j’ai été stupide. Je crois que c’est la première fois que je le dis vraiment, comme ça, sur internet. J’ai l’impression d’être restée à l’âge ingrat, celui où j’accumulais lunettes et appareil dentaire, je vois toujours cette vilaine fille dans ma glace. Et parfois, il y a des jours où je me dis que ça va, je suis pas moche, j’ai des jolies formes, de jolis yeux et un grand sourire. J’essaie de l’apprécier (mon physique) un peu plus, j’y arrive. Mais ça peut retomber très vite, et je pleure devant un miroir pendant trente minutes.

Pourquoi je me déteste ? Parce que je sais que je ne suis pas toujours gentille, on me l’a dit : « tu fais froide », « t’es piquante quand il ne faut pas », « j’avais peur de te parler avant ». Je ne suis pas la fille la plus chaleureuse au monde, c’est vrai. J’aimerais apprécier les câlins, mais ce sont les moments les plus awkward pour moi, j’aimerais pouvoir dire aux gens que je les aime (surtout à ma famille) et j’aimerais être moins sensible. Je ne dis jamais les bonnes choses au bon moment, je fais des bourdes, je ne suis pas délicate. Et je n’arrive pas à changer. Et je me déteste de ne pas y arriver. Et je me déteste d’écrire ce machin.

Pourquoi le manque de confiance ? J’ai peur d’échouer et de décevoir les gens. J’ai peur de m’engager parce que je ne me fais pas confiance, que ce soit pour tout. Je n’ai jamais l’impression de faire quelque chose de bien, j’attends qu’on me le confirme. Je déteste parler en public parce que j’ai peur qu’on se moque de moi (en plus je me vexe et rougie facilement). Je tremble constamment, j’ai la voix qui flanche. J’ai l’impression d’être une incapable. Je n’ose jamais rien dire, par peur de sembler stupide ou qu’on me rejette. On me dit d’avoir confiance en moi, mais je n’y arrive pas, c’est trop dur.  Et je pense que je n’y arriverai jamais vraiment.

Il y a malgré tout des moments où je suis bien, dans ma peau et dans ma tête. J’oublie que je dois trouver ma voie, le métier qui me passionnera et devenir une adulte un jour. J’ai peur de l’avenir, mais quand je l’oublie, j’arrive à être heureuse. J’accepte les compliments, ils me réconfortent mais souvent je n’y crois pas vraiment. En plus, je dois donner l’impression de me dénigrer juste pour que vous ayez pitié de moi et recevoir des mots gentils. C’est surtout pour avoir des conseils, comment changer, ou du moins essayer.  Je ne crois pas au changement total chez quelqu’un, on ne peut pas devenir généreux du jour au lendemain, mais avec le temps et beaucoup d’efforts… Pourquoi pas ? En tout cas, j’espère revenir avec quelque chose de plus drôle la prochaine fois.

Publicités
Par défaut

3 réflexions sur “« Elle » pour Loser.

  1. Je me retrouve pas mal dans ton article, du coup je ne sais pas trop quoi te donner comme conseil …
    Le plus important n’est pas d changé, pourquoi changé ce que tu es, tu n’es pas si horrible que ça, tu as tes défauts et surtout tes QUALITÉS, comme tout le monde. Personne n’est parfait. L’important c’est de s’accepter tel qu’on est 🙂 et ensuite les personnes vraiment importantes t’accepteront. Pas besoin d’être aimé de tout le monde pour se sentir aimé.

  2. Je comprend totalement ce que tu ressens.. J’avais entendu un conseil un jour « à partir du moment où on te dit que tu es moches, tu vas commencer à y croire, mais si ça marche dans ce sens, ça marche dans l’autre également » c’est à dire, pour te trouver jolie il faut que tu y crois et pour cela (oui par ce que plus facile à dire qu’à faire hein..) il ne faut pas que tu te dénigres en te focalisant sur tes complexes, mais plus que tu fasses ressortir tes atouts et ce que tu préfères chez toi ! car comme tu dis quand tu essayes de regagner confiance en toi, la moindre petite chose peut te la faire perdre en un instant, mais garde à l’esprit qu’une personne imparfaite, c’est ça qui fait son charme, autant pour le physique que pour la personnalité ! Tu dois apprendre à t’aimer toute entière.
    Puis pour le manque de confiance en règle général, je suis pratiquement pareil.. mais je pense que pour arranger ça, (du moins c’est ce que je me dis) c’est pas que tu dois changer ! c’est que tu dois croire en toi, c’est vrai que ça prend du temps mais petit à petit si tu te fixes des objectif bien précis, tu y arriveras ! et tu verras que tu te sous-estimais beaucoup trop.
    Bon je m’arrête là sinon je vais finir par t’écrire un roman, je ne sais pas si ça pourra t’aider, je l’espère :/
    En tout cas si un jour tu as besoin d’une dose de courage tu peux compter sur moi :).

  3. Tu peux changer (au moins assez pour ne plus te sentir mal). Je le dis ça en connaissance de cause car j’étais un peu comme toi plus jeune (bon enfin jsuis pas vieille mais bon).
    Bref; il y a plusieurs facteurs qui peuvent aider, il te faudra trouver le tien, qq exemples:
    Te trouver un « talent » (chant, couture, peinture…peu importe) et le présenter pour avoir des retours (a priori positifs et sinon voire point ci après)
    Te rappeler régulièrement toutes tes qualités (physiques et psychologiques) à haute voix ou dans ta tête
    Te trouver dans une relation épanouissante avec quelqu’un qui te confirme toutes les qualités citées ci-dessus
    Bref, croire sincèrement en ta valeur propre sans avoir besoin de te comparer à qui que ce soit.
    Bon courage et si tu en es consciente, tu as déjà fait du chemin 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s