De cinéma et de pop corn, De la vie palpitante d'une fille pas palpitante, De séries et d'addictions, De vêtements et de chaussures

“What” & The City

Quand j’avais treize ans, je regardais Sex & The City sur M6. Et je rêvais de partir et d’avoir une vie aussi chouette que celle de Carrie, d’avoir une bande de copines avec qui déjeuner le midi et sortir le week-end, d’écrire pour un magazine et d’avoir plein de prétendants. Et puis d’avoir l’impression de posséder la ville, pas forcément New York mais au moins Paris. Comme Carrie, je voulais passer de la petite fille de province à une citadine super stylée.

Je suis partie, j’ai tracé ma route vers Paris. Mais c’était trop facile : une chambre m’attendait, de la famille m’accueillait. En gros, j’étais (et je suis toujours) logée, nourrie, blanchie. Je suis déjà loin des petits déboires de Carrie Bradshaw. Je ne suis pas du tout indépendante quoi, contrairement à elle. Je m’imaginais déjà me balader dans Paris, connaître la ville par cœur au bout d’un mois et sortir tous les week-ends. Au bout de deux ans, j’ai toujours l’air d’une touriste qui se ballade sur les Champs. On me surprend avec des adresses très sympa et moi je ne peux que citer Starbucks. Je connais le métro, sûrement parce que je passe plus du temps sous Paris que dans la ville. Et ce ne sont pas les bars que j’écume mais plutôt les salles obscures. J’ai troqué mon envie de faire la fête contre l’envie de voir du cinéma, et d’en voir toujours plus. C’est tout de suite moins glamour. Tu sors d’un bar, t’as l’air joyeux et un peu éméché, tu sors d’un cinéma, t’as parfois de la bave au menton et les yeux bouffis.

Et j’ai des amis, et on sort. Mais je n’avais jamais pensé que l’université me prendrait autant de temps, je me sens encore trahie par ce mensonge comme quoi on peut sécher quand on veut là-bas. Et puis on sort, mais pas comme Carrie et ses copines, parce que ça coûte cher ! Carrie, elle doit avoir un super salaire en fait. C’est sûr, elle s’achète des Manolo Blahnik. Moi, je m’achète du Zara (et encore je m’estime heureuse de pouvoir dépenser là-bas mes quelques sous). Et vu que j’ai des lacunes, que je me sens Parisienne autant que j’ai des origines chinoises (c’est-à-dire zéro, nada), quand on se promène c’est pour découvrir de nouveaux endroits, ou faire des expositions. Mais c’est cool, j’ai une vie chouette avec mes amis. Et j’ai des amis chouettes.

Et je vis encore moins Sex & The City, parce que les relations amoureuses j’en ai pas vraiment. Je suis une handicapé sentimentale. Quand je pense être attirée par un garçon, c’est juste parce que je sais que je lui plais et ça me flatte alors dans ma tête je me dis « pourquooiiii paaaas ? ». Du coup, ça flirte et ça parle, et puis plus rien. Au final, il m’énerve et je deviens méchante, je suis vraiment une connasse parfois, mais je vous promets que je ne le fais pas exprès. Et puis, je veux épouser un garçon avec l’accent anglais, pas un bourgeois du 16ème. De toute façon, je veux être Carrie, pas Samantha.

Je voulais être stylée… C’est peut-être le seul truc que j’ai l’impression d’avoir réussi. Parce que j’ai mon style, un peu comme Carrie a le sien, et que je me sens bien dedans. Je ne claque pas 1000€ tous les mois en vêtements, comme j’ai pu souvent le rêver, mais je ne suis pas en manque. Mon seul problème reste le maquillage, parce que je n’ai pas le courage d’apprendre à me rendre joli et je préfère m’acheter des chaussures plutôt que du fard à paupière. Et puis je ne sais pas comment certaines filles font pour toujours être jolies, parce que quand je commence à 8h30 les cours, je n’ai pas envie de me lever à 6h pour choisir les vêtements les plus cools ou me torturer les cheveux pendant vingt minutes. Je ne préfère même pas parler de mes cheveux. Et puis Carrie, elle est toute mince mais on la voit pas faire du sport, c’est quoi son secret ? (Mais je ne la trouve même pas jolie Sarah Jessica Parker).

Je n’ai pas la vie dont je rêvais à Paris, mais elle me convient comme elle est : les études, le cinéma et voir des amis. De toute façon, aujourd’hui, je préfère attendre le Doctor et partir avec lui dans l’univers et le temps. Voyager, c’est mieux que d’avoir l’impression de posséder une ville. Et peut-être que la vie dont je rêvais à Paris, je la vivrais ailleurs quand je serais prête (je sais pas, à Londres par exemple).

Publicités
Par défaut

6 réflexions sur ““What” & The City

  1. Très chouette article, j’aime beaucoup ta façon d’écrire. Tu n’es peut-être pas Carrie Bradshaw, tu n’as peut-etre pas sa vie super géniale, mais le plus important c’est que tu ais la tienne et qu’elle te convienne. Même si tu étais pleine d’espoir en arrivant en Paris, tu es satisfaite de ce que tu as trouvé finalement ❤ (et je suis on ne peu plus contente que tu ai fais ce choix !)

    • Oh, toi, tu es vraiment la plus adorable ! Et je suis tout à fait satisfaite de la vie que j’emmène, et encore plus parce que tu en fais partie (moment Bisounours) ! Tes commentaires me font toujours plaisir, coeur sur toi, copine.

  2. Je crois que j’aime vraiment beaucoup ta façon d’écrire ahah.
    Niveau sentimental en revanche j’ai l’impression de me lire, ça me rassure de voir qu’il y a pas que moi qui réagis ainsi ! (à croire que c’est par ce qu’on à pas encore trouvé le bon, comme Carry à pu trouvé Mr Big).
    Et je suis d’accord avec toi, tu as ton style à toi, et contrairement à d’autre tu n’as pas besoin de 3 tonnes de maquillage pour te rendre jolie car je trouve que tu l’es déjà au naturel, ouais voilà tu n’est pas quelqu’un d’artificielle !
    En fait le premier commentaire dit exactement ce que j’ai envie de rajouter, donc je pense m’arrêter là 🙂
    Mais article très sympa !

  3. Et moi je te dirai ce que ça fait de passer de la campagne Suisse à la 3e (presque 2e en plus) plus grande ville de France. Et puis voilà quoi, tu peux aller à Disney, recevoir des potes trop stylée (moi) et profiter des soirées karaoké avec ta tante 🙂 Je suis sûre que tu l’auras peut-être un jour cette indépendance qui te faisait envie ! En attendant, c’est top que tu sois satisfaite de ce que tu as, tu peux l’être 🙂 ❤

  4. J’aime beaucoup tes articles Clémentine, tu parais toujours fidèle à tpo-même et à ton style. Certes on a jamais la vie qu’on imagine, mais du moment qu’elle nous convient c’est l’essentiel !

  5. Wendy Darling dit :

    Je me rend compte que je ne te l’ai jamais dit, mais j’aime tes articles. Celui là m’a beaucoup plus, tu as su le tourner parfaitement. Tu es semblable à Carrie au moins sur l’écriture. Bisous tous doux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s