De cinéma et de pop corn

Le jeu des 11 questions – cinéma.

Ô toi, internaute de longue date, te souviens-tu des TAG sur les Skyblog ? Eh bien, il semblerait que cela soit redevenu à la mode, mais de manière un peu plus réfléchie et intéressante. Oui, oui, oui, c’est tout à fait possible.  Et il y a donc le « Jeu des 11 questions », sur le cinéma, qui apparemment fait fureur sur Twitter, le game comme l’appellent les chevronnés.  Et malgré moi, j’ai été la victime (oui, j’insiste sur le terme de victime) de Mathieu (son blog et son twitter) qui m’a donc posé ses 11 questions. Je suis supposée après y avoir répondu à moi aussi donner 11 questions à 11 pauvres victimes, mais je ne suis pas si sadique (et j’ai pas le temps) donc je me contenterai de répondre le plus fidèlement possible à celles de Mathou (c’est mignon comme surnom, non ?).

  • 1/ Je suis sûr que le cinéphile en toi adule un film que pourtant personne n’a vu ni jamais entendu parler (ou quasiment personne) ? Tu es le seul fan de la planète de ce film et tu as un besoin irrépressible de le dévoiler au monde entier. Quel est le titre de ce film ?

Avant, j’avais l’impression d’être la seule à connaître certains films, j’en étais fière. Mais que nenni, une fois arrivée sur Twitter, je me suis rendue compte que je vivais dans la désillusion et que des gens cultivés existaient bel et bien. J’exagère.  Donc en fait, je ne peux certainement pas vous dire Moulin Rouge!, Eternal Sunshine of The Spotless Mind ou encore Jaws… Quel dommage. Oui, tu te rendras compte au cours de ce jeu que j’aime beaucoup de films, tellement que parfois j’en oublie. Donc du coup, je vais vous donner le premier vrai film de Nicole Kidman, elle était toute jeune, toute mignonne et se promettait un bel avenir dans le cinéma : Dead Calm. En plus, elle est accompagnée par le talentueux Sam Neil. Le spitch est simple : après la mort de leur fils, causé par un accident de voiture où la mère a survécu, le couple part en mer pour se changer les idées, ils sauvent un naufragé et… Je ne vais pas vous spoiler. Il est angoissant ce film. Sinon, j’aurai pu aussi vous dire Far and Away, de Ron Howard, toujours avec Nicole Kidman et avec Tom Cruise, un film d’époque, d’amour qui raconte un peu beaucoup de chose : la ruée vers l’or, les problèmes en Irlande, le rôle d’une femme au 19ème siècle. Il est sympa.

  • 2/ Quel est le film qui t’as fait prendre conscience que le cinéma et toi, ça serait une histoire d’amour qui durerait longtemps ?

J’ai grandi avec le cinéma. J’ai eu une éducation un peu laxiste sur les bord niveau télévision pour être franche, et j’en suis reconnaissante. Mais petite, regarder un film, c’était un passe-temps comme les autres. J’ai grandi en étant amoureuse de Marty McFly, je rêvais de visiter Jurrasic Park et Robin Williams, c’était Peter Pan et Alan de Jumanji. Mais je pense que c’est de redécouvrir Moulin Rouge! à l’âge de 14 ans qui m’a fait comprendre que le cinéma ne serait pas qu’un passe-temps. Ensuite, j’ai eu la chance de découvrir des films comme Elephant de Gus Van Sant avec le lycée, et beaucoup de films des années 20 et 30, ce qui je pense à attiser un peu plus mon intérêt pour le 7ème art. (EDIT) J’ai oublié Eyes Wide Shut qui m’a tout simplement prouvé qu’on pouvait tout voir au cinéma, et qui m’a donné envie de découvrir plus de films de Kubrick (j’y travaille).

  • 3/ Quel est ton genre de film préféré et pourquoi ?

J’aimerai bien répondre que mon genre de film favoris est celui du film cérébral mais ce serait mentir. Oui, j’aime ça, beaucoup mais mon péché mignon niveau film reste le genre d’horreur. A mon plus grand malheur, j’ai l’impression d’être insensible et donc les nouveaux films de ce genre sont pour moi souvent des navets (salut Sinister et The Last Exorcism Part II). Je ne cherche pas forcément à voir des films gores, je cherche à avoir peur, à me tordre les méninges pour comprendre qui est le tueur/le monstre. En fait, c’est plus l’horreur psychologique que j’aime, le film bercé par le suspens et la suggestion. Par exemple, le premier [REC] est pour moi un très bon film d’horreur. Du coup, je cherche absolument à voir les originaux, puisque nous sommes infestés de mauvais remakes (salut Freddy de 2010 et Vendredi) qui contiennent plus de scènes de cul que de sang. Je trouve ça triste. Dans le même genre, j’aime bien les slashers, comme Scream ou I Know What You Did Last Summer. En fait, j’aime bien avoir peur et voir des gens se faire zigouiller. (J’aime beaucoup les films d’époque avec des beaux costumes et de belles musiques aussi, je suis pas juste une psychopathe, j’ai un côté romantique, t’sais).

  • 4/ Quel film aurait pu (ou a d’ailleurs) réellement changer ta vie et te faire faire des choses complètement dingues ?

Eternal Sunshine of The Spotless Mind. Sans (presque) aucune hésitation. La première fois que j’ai vu ce film, c’était par simple curiosité puisque Jim Carrey porte le nom de mon défunt grand-père, Joel, et que Kate Winslet porte mon si joli prénom, ça faisait une drôle de coïncidence, et le casting est vraiment bien. Je l’ai donc vu, j’ai l’ai même regardé deux fois de suite pour vraiment bien comprendre. Je me suis immédiatement retrouvée dans le personnage de Kate, mais cette Clementine, elle faisait un peu tout ce que moi je n’osais pas (se changer sa couleur de cheveux comme elle avait envie), dire ce qu’elle pensait n’importe quand n’importe comment. Et moi aussi, j’aimerais parfois pouvoir effacer des moments de ma vie, sur un coup de tête. Effacer sa mémoire, c’est quelque chose de dingue, non ? Je pense que ce film m’a un peu permis de me libérer des contraintes que je m’imposais et d’essayais d’être un peu plus moi-même (même si je suis toujours coincée et renfermée sur moi-même, personne n’est parfait). (J’ai l’impression de faire un hors-sujet).

  • 5/ Quelle est la personne pour qui tu as le plus d’admiration dans le monde du cinéma ? (tu as le droit à toutes les professions, toutes les époques, toutes les nationalités)

Il y en a beaucoup trop. J’hésite entre donner un réalisateur, des acteurs… Ils ont tous mon admiration, ils sont tous importants dans le monde du cinéma. Alors, je vais peut-être donner celle que j’admire depuis plus longtemps : Nicole Kidman. J’admire le fait qu’elle puisse passer d’un genre à un autre, elle arrive à s’adapter à presque tous les genre et m’a rarement déçue, même dans les navets qu’elle  pu faire, je la trouve douée (bonjour, je suis très objective). Après, je reconnais qu’elle a fait quelques erreurs de rôles, et de chirurgie, mais je n’ai jamais cessée de l’admirer. Chaque prix, chaque nominations sont amplement mérités. Et c’est un vrai plaisir depuis Rabbit Hole de la voir revenir en force sur nos grands écrans. Et en plus, elle vient de tourner un film avec Colin Firth (rire de groupie multiplié par un million) ! Et puis vous avez vu sa magnifique prestation de Virginia Woolf dans The Hours ? Et son jeu dans The Others ? On ne peut pas dire qu’elle est mauvaise actrice.

  • 6/ Si comme moi tu trouves que la musique a une place prépondérante dans le cinéma : quel est ton compositeur ou ta bande originale préféré que tu pourrais écouter en boucle ?

Mais pourquoi tant de questions si difficiles ? Je pense que je vais répondre… Alexandre Desplat. Que ce soit pour les deux derniers Harry Potter ou The King’s Speech, ou la plupart des autres films que j’ai vu sur lesquels il a travaillé, je trouve qu’il a un don pour comprendre le film et réussir à faire ressortir les émotions dans ses compositions. La musique d’un film a beaucoup plus d’effet sur moi que les répliques ou la mise en scène, et Desplat arrive toujours à me faire pleurer quand il faut (bon Harry Potter 7 Part 2, c’est simple je pleure du début à la fin). Après, j’ai pas envie de délaisser Elfman qui m’a encore impressionnée pour Oz The Great and Powerfull, j’ai tout simplement adoré le thème pour le générique en début de film. Et puis Zimmer, bon, voilà, rien à dire. Je m’égare et si je continue je vais finir par tous les citer, parce que oui j’oublie pas John Williams, non mais oh !

  • 7/ Quelque chose ou quelqu’un que tu hais plus que tout au monde car il/elle t’a bousillé le plaisir d’un film ? (tu n’as pas le droit au voisin gênant dans la salle obscure, ce quelqu’un ou quelque chose doit se trouver derrière l’écran)

Je pense que je vais répondre Vanessa Hudgens. Pourtant, je l’aime bien, j’ai rien contre elle et je reconnais avoir été fan très longtemps d’elle à cause d’High School Musical. Mais dans son dernier film, donc Spring Breakers qui raconte les vacances de quatre amies qui braquent un dinner/vont en prison/rencontre James Franco le gangsta’, elle m’a juste insupportée dans son rôle de salope. Peut-être suis-je trop prude ? Je ne sais pas (on s’en fout). Mais ses gémissements de meuf en chaleur m’ont agacée, j’étais vraiment mal à l’aise pour elle (et Ashley Benson) de jouer des objets sexuels, à ce stade du film elles étaient plus que ça : des objets sexuels. Bref, j’ai vraiment pas aimé son jeu dans ce film.

J’aurais bien répondu Cotillard mais j’ai vu que les autres l’ont déjà fait, j’avais envie de me démarquer.

  • 8/ Quelle est ta scène préférée qui te met des frissons rien que d’en parler ?

Tout de suite à l’esprit (et sous mes yeux certains de mes DVD) me vient la scène finale de The King’s Speech : où enfin Bertie arrive à faire son discours à l’Angleterre sans bégayer. On ressent vraiment sa peur d’échouer, la crainte de son entourage de le voir perdre ses moyens et puis le soulagement, la fierté. Il y a, je trouve, tellement d’émotion dans cette scène. Et c’est en parti grâce à la musique, je tiens à le préciser. Mais cette scène nous prouve  que les efforts, même s’ils étaient dures, lassants, sont toujours récompensés de manière personnelle. Je ne sais pas comment m’expliquer, mais quand je vois la fin de ce film, j’ai l’impression que je peux tout faire, même ce qui me terrorise le plus.

  • 9/ Si tu devais demander l’asile cinématographique, quel pays choisirais tu et pourquoi ?

Je pense que j’irai en Inde, pour Bollywood, pour enfin découvrir et combler mes lacunes au sujet du cinéma indien. J’ai l’impression qu’on oublie souvent, aux dépens des USA, que Bollywood fait parti des plus grandes puissances du cinéma. Après de ce que j’ai pu voir, je ne suis pas sûre que leurs genre de film m’intéressent vraiment. Donc je referai mes bagages et j’irai en Angleterre, parce que chez eux, ils font de bonnes rom-com (aaaaah Bridget Jones et Love Actually !).

  • 10/ Quel est pour toi le plus gros navet que tu aies jamais eu la malchance de voir et qui ferait passer un film d’Ed Wood pour un chef d’œuvre du 7ème art ?

Drag Me To Hell de Sam Raimi. Je l’ai trouvé tellement chiant, mal joué (pardon Justin Long), l’histoire n’avait vraiment aucun intérêt et la fin était des plus stupides. Puis voir une meuf se faire arrachée trois fois au court du film des touffes de cheveux énormes, c’est pas trop mon trip. Et je pense que le fait de sacrifier un chaton, ça m’a refroidit. Je le conseille aux gens quand ils veulent rire maintenant. Et j’étais d’autant plus déçue que je pensais bien aimer ce film, adorant la trilogie Spiderman de Raimi et les films d’horreur… Mais là, non, trop c’est trop.

  • 11/ Quelle est la plus grosse surprise (positive) que tu n’aies jamais eu dans une salle obscure ?

Dernièrement, ce fut Killer Joe, je crois. J’étais un peu allée le voir à l’aveuglette, à cause de Juno Temple. Et j’ai été vraiment conquise, bien que que choquée, par ce film. C’est vraiment le genre de film que j’aime, qui te pousse à réfléchir sur tes actes et les conséquences, ce que personne ne fait souvent je pense. J’ai été vraiment dégoûtée par la violence, le peu de retenue dans ce film, mais c’est un mal pour un bien, parce que le jeu des acteurs est vraiment bien.

Plus j’avançais dans mes réponses, plus elles se faisaient courtes mais au moins : c’est fait. Et ça m’a finalement pas mal amusée d’y répondre. Tu peux me dire ce que tu en penses et même y répondre toit aussi à ces questions, pourquoi pas ? J’aime connaître les opinions des autres, toujours enrichissant ! (Ah oui, je me suis pas relue donc pardonnez-moi les fautes).

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Le jeu des 11 questions – cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s