De cinéma et de pop corn

Minute-ciné : The Virgin Suicides

« When she jumped, she probably thought she could fly. »

THE VIRGIN SUICIDES réalisé par Sofia Coppola, en 1999. Avec Kirsten Dunst, James Wood, Kathleen Turner et Josh Hartnett.

De quoi ça parle ? Un quartier calme, des maisons sans histoires, une vie bourgeoise apparemment sans histoire et parfaite dans une ville du Michigan, au cœur de l’Amérique puritaine des années 1970, Cecilia Lisbon, benjamine d’une fratrie de cinq filles toutes blondes et belles, se suicide. Ses sœurs en mal de vivre, soumises à l’autorité possessive d’une mère qui finira par les enfermer dans la demeure familiale, sont épiées jour et nuit par un groupe de quatre garçons, amoureux éperdus, qui tentent par tous les moyens de leur venir en aide, d’empêcher une série de drames qui les affectera à jamais.

Film adapté du roman de Jeffrey Eugenides, très bon roman d’ailleurs, qui nous transporte avec une certaine mélancolie, grâce aux fantasmes d’un groupe de garçons, dans l’univers des filles Lisbon. Film pastel, aux musiques parfaites et interprétations vraiment bonnes. Sofia Coppola a su prouver avec ce premier long métrage qu’elle a sa place dans le cinéma, et que c’est un don de famille, ce qu’elle nous prouve par la suite avec ses autres films.

source : Wikipédia.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s